Liane Ströbel

Le pouvoir du bleu / The Power of the Color Blue

Appel à communication (Rieger/Ströbel) – Frankoromanistentag 2020, Transversale Sektion 23, 23.09-26.09.20; Wien

Aucune autre couleur ne (re)présente une telle diversité d’utilisation. Aucune autre n’éveille autant d’associations ni ne permet des niveaux d’interprétation aussi différents.

D’un point de vue diachronique, nous nous interrogerons sur l’évolution du bleu – introduit tardivement dans la langue française comme emprunt au bas francique blāo – du Moyen Âge à nos jours et sur son pouvoir actuel. Notre cheminement nous mènera du bleu royal au bleu de l’Europe.

Au plan synchronique, nous analyserons le vaste champ associatif lié à cette couleur, en partant des collocations, des expressions idiomatiques et des locutions, à travers son rôle dans la publicité, le marketing, le cinéma et l’art du XXIe jusqu’à sa fonction de symbole comme maillot national de l’équipe de France ou drapeau européen.

Au niveau diatopique, le bleu couleur de la mer désigne non seulement un espace profondément symbolique, mais aussi un carrefour culturel et linguistique, celui de la Côte d’Azur, avec les peintres impressionnistes d’abord, les exilés des guerres ensuite, puis les fans du cinéma qui se sont rencontrés dans cet enclave de plusieurs langues romanes avec leurs variétés dialectiques.

Face à ces diverses apparentés ou facettes, il est légitime de s’interroger : comment d’une part le bleu est-il arrivé à devenir le logo de l’entreprise Europe ? Et quel est d’autre part son pouvoir d’intégration ? Ces questions nous amènent à formuler l’hypothèse suivante : Les couleurs et leur symbolisme sont liés aux civilisations et à leurs identités culturelles. Et le bleu y a des valeurs certaines ainsi qu’un pouvoir particulier. Est-ce ce pouvoir du bleu qui contribuera à unir l’Europe ? Comment et pourquoi ? Notre approche interdisciplinaire a pour but de mettre l’accent sur les points de vue culturel, linguistique, littéraire et artistique à propos de cette couleur qui a fini par être sélectionnée pour représenter l’idée et l’union européennes.

Nous faisons donc appel à des linguistes, des littéraires, des historiens et historiens de l’art dans le dessein de contribuer par leurs réflexions générales ou ponctuelles à une meilleure connaissance du bleu au carrefour des idées et pour répondre donc à ces diverses questions.

The Power of the Color Blue

No other color is so versatile. No other brings about so many associations or allows such different levels of interpretation.

We will first take a look at the evolution of the word blue, which was introduced belatedly into the French language as a loan from the Lower Franconian blao — from a diachronic perspective, starting in the Middle Ages and ending in the present day. Our journey to understand the origins of its power will take us from the ‘royal blue’ to the ‘European blue’.  

At the synchronic level, we will analyze the vast associative field linked to this color, starting with collocations, idiomatic expressions and locutions, continuing with its role in advertising, marketing, cinema and the arts of the 21st century and ending with its symbolic function as the color of France’s national football team and of the European flag.

At the diatopic level, the color of the sea rules not only over a deeply symbolic space, but also over a cultural and linguistic crossroad of several Romance languages: the Côte d’Azur, an enclave for impressionist painters and exiles from WW I and WW II. Nowadays, the region has become one of the top meeting places of the international film industry.

Considering all these interrelated aspects, it seems legitimate to raise the following questions: How did the color blue become the logo of Europe? What is its integrative power? These questions have led us to formulate the following hypothesis: Colors and their symbolism are linked to the cultural identity of every civilization, the color blue being especially important and powerful. Will this inherent power of the color blue contribute to European unity? How and why? Our aim is to discuss, from an interdisciplinary point of view, the cultural, linguistic, and artistic meaning of the color blue, which represents Europe as an idea and as a political union.

We therefore call on linguists, literary scholars, historians and art historians to send their proposals and join us in our reflections so that we can gain a better understanding of the color blue in its multiple facets and find answers to our questions.

Kommentare sind geschlossen.